SLIDER

La jungle des labels bio, comment s'y retrouver?



La semaine dernière je vous ai fait un article vous expliquant ce qu’on appelait le Greenwashing, c'est-à-dire des marques qui surfaient sur la tendance du green du bio avec des packagings ventant les mérites de produits naturels… Or, lorsque l’on se penche sur la composition des produits on constate que les produits contiennent des ingrédients qui ne sont pas acceptés dans des produits bio avec un label.
En fonction des labels, des chartes sont élaborées pour pouvoir étiqueter un label sur son produit cosmétique. Cependant parmi toute la jungle des labels bio, tous les labels ne se valent pas car ils ne réclament pas les mêmes pourcentage d’ingrédients biologique.



Le label BDIH « cosmétique naturelle contrôlée » : C’est une charte allemande. Le cahier des charges interdit toutes les matières premières issues de la pétrochimie, d’origine animale, les colorants et parfums de synthès. Mais éhalement toutes les huiles essentielles ou les huiles végétales ne provenant pas de l’agriculture biologique (pour les reconnaitre ils ont un label AB)


Le label Ecocert : C’est un label français qui interdit les OGM, parabens, phénoxyéthanol, nanoparticules, silicone, PEG, parfums et colorants de synthèse, ingrédients provenant d’animaux (sauf produits naturellement par eux : lait, miel...). Les produits doivent avoir un emballage recyclable ou biodégradable.95% minimum du total des ingrédients doit être naturels ou d’origine naturelle.

Le label Ecocert cosmétique écologique : doit contenir 95% minimum d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle. 50% minimum d’ingrédients végétaux doivent être issus de l’agriculture biologique et 5% minimum du total des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.

Source Cosmebio.org


Le label Ecoctert cosmétique biologique : doit contenir 95% minimum d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle. 95% minimum d’ingrédients végétaux doivent être issus de l’agriculture biologique et 10% minimum du total des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.


Source Cosmebio.org


Le label Nature et Progrès : Les produits doivent avoir 100% des composants bios. Ils ne doivent pas contenir de parfum mais uniquement des huiles essentielles. Et une marque peut obtenir ce labels si 70% des produits commercialisés le sont.


Le label américain USDA Organic : Les produits ne doivent pas contenir d’OGM, aucune substance synthétique. Il y a trois catégories de produits bio aux Etats Unis :

  • 100% Organic
  • Organic (95% bio)
  • Made with organic ingredients » (70% de bio minimum).

Seuls les produits déclarés 100% bio sont autorisés à afficher le logo USDA Organic

Il faut savoir également que des marques de niche comme Alors Ca Pousse ou les autres, n’ont pas la possibilité de souscrire à un label puisque c’est payant et assez cher. Donc les labels c’est bien pour des personnes novices  en matière de cosmétologie mais si vous voyez une petite marque de niche qui utilise que des ingrédients bio (identifiable dans la liste INCI), votre soin sera bel et bien bio. Et puis vous pouvez également les reconnaitre car ce sont générallement des marques qui n’ont pas les moyens de faire de grosse publicité comme par exemple Lush qui joue tout dans le packaging mais qui se justifie de ne pas payer de labels… si vraiment tout leurs produits étaient bio et clean ils auraient les moyens de payer un label bio… mais les parabens sont interdits en cosmétiques bios…

Faites vous attention aux labels bio ? Est-ce que cela vous rassure quand vous voyez un label sur un packaging ?

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

© VENUS MAG • Theme by Maira G.