SLIDER

Les différentes protections hygiéniques naturelles / bio



 
 
La semaine dernière je vous faisais un article pour vous montrer les substances que contenaient nos protections hygiéniques, à ma grande surprise et sûrement à la votre aussi…
J’avais dit que je reviendrai vers vous pour trouver d’autres solutions pour se protéger et j’en ai trouvé 4 différentes…


Le flux instinctif




Le flux menstruel instinctif autrement dit les règles sans protections. Cette méthode commence un petit peu à faire parler d’elle depuis quelques temps… Le but étant d’apprendre à connaitre son corps et à le contrôler pour laisser s’écouler le flux en allant aux toilettes… Alors oui la méthode peut être un peu surprenante… mais de plus en plus de personne l’essaye. Alors cette méthode ne s’applique pas du jour au lendemain… Avec le temps il faut réussir à comprendre quand est-ce que le flux arrive…
Personnellement je ne pratique pas cette méthode et je ne suis pour le moment pas tentée pour l’essayer…

Les coupes menstruelles



Tout le monde en parle en ce moment, c’est une petite coupe en forme de cloche et bouts arrondis à glisser dans son vagin pour qu’elle puisse récupérer le sang… Généralement en matière silicone de qualité médicale, mais parfois en élastomères thermoplastiques de qualité médicale ou en latex en fonction des marques, elle est habituellement très souple ou parfois un peu plus rigide selon les modèles. La coupelle doit être vidée dans la journée et stérilisée avant chaque nouveau cycle.



Je ne suis toujours pas passée à la coupe menstruelle, je n’arrive pas à sauter le pas, malgré mes copines qui me disent « mais essaye, c’est géniale »… Pour la simple et bonne raison que d’une part, je ne sais pas vraiment en quoi sont faites les coupelles… Certes avec du silicone médiale ou du latex ou encore de l’élastomères thermoplastiques… mais derrière tout cela qu’est-ce qu’il y a ? Je ne sais pas trop pour le moment, donc si un ou une spécialiste de la cup veut bien m’éclairer sur le sujet…
Ensuite, je trouve ca dégelasse dans les lieux publics, non pas pour mon utilisation personnelle, mais pour l’utilisation que les autres porteuses de cup vont en faire… Je sais que si j’ai ma cup personnelle et que je la lave dans un lieu public je prendrai soin de nettoyer l’évier avec une lingette désinfectante, ne serait ce que par respect pour ceux qui passeront derrière pour uniquement se laver les mains… Je me dis, combien sont celles qui le font réellement ? Voilà donc je changerai peut être d’avis mais mon avis pour le moment c’est celui là, donc je ne suis toujours pas passée à la cup…

Les serviettes hygiéniques lavables



Il y a quelques temps, je suis allée à un salon bio Porte de Versailles et j’ai vu un stand qui vendait des serviettes hygiéniques lavables. Personnellement je ne porte pas de serviettes hygiéniques, donc je ne suis absolument pas attirée par des lavables… Mais le concept est plutôt pas mal, on les lave donc c’est plus écologique… Après concernant l’absorption je ne sais pas ce que cela donne mais une chose est sûre, c’est que sur le long terme, cela coûte moins cher…

L’éponge de mer



Je viens de trouver cette méthode en faisant mes recherches… Le but consiste à placer une éponge sans ficelle dans son vagin. L’éponge a le même but que les tampons, éponger le sang de l’intérieur. Il faut la mouiller à l’eau tiède avant utilisation et retirer l’excédent d’eau avant insertion dans le vagin. Selon l'abondance des règles, l'éponge peut rester en place 4 ou 5 heures. Pour l'extraire, il faut mobiliser les muscles pelviens (périnée) et la retirer doucement. C’est une éponge 100% biodégradable en fin de vie Pour l’entretien, il faut la rincer à l'eau froide, puis la laver à l'eau chaude avec un savon pH neutre sans dépasser les 60°C.
Connaissiez-vous cette technique ?

Les serviettes hygiéniques et tampons bio



Avant de découvrir les joyeusetés des compositions des tampons et serviettes hygiéniques, je m’étais toujours demandée quelle était la différence avec les tampons vendus en supermarché et ceux vendus en pharmacie… Je crois que je n’avais jamais fait attention que chez mademoiselle bio ils avaient des tampons et serviettes bio. Alors voilà pour le moment j’ai choisi cette option car c’est la plus accessible pour moi. Je prends ceux de la marque Natracare que je trouve chez mademoiselle bio et qui est disponible sur d’autres sites internet…
Concernant son utilisation, elle est identique à des tampons normaux mais eux sont naturels avec une composition décrite… Par exemple, pour les tampons avec applicateur  sont fait à base de coton certifié 100% biologique et de matériaux naturels. L'applicateur est en carton biodégradable.

  •  sans produit pétrochimiques
  • sans viscose
  • sans additifs chimiques tel que les liants et les surfactant pouvant avoir un impact négatif sur la santé des femmes et sur l'environnement
  • sans blanchiment au chlore
  • sans Rayonne, ingrédient synthétique qui est une fibre super absorbante,
  • sans parfum

La preuve en image :

Source
Par contre, je tiens quand même à préciser que le Syndrôme du Choc Toxique est toujours existant avec les tampons bio.
Je n’ai pas vu de différence avec les tampons normaux mais pour vraiment me faire mon avis, il faudra que je vois sur du long terme… Pour le moment je choisi donc cette solution. Au niveau des tarifs, la boite de 16 tampons avec applicateurs vaut environ 4,5€ donc c’est un peu plus cher que les tampons Tampax par exemple qui sont environ à 4€… mais bon meilleur pour notre corps et la différence de prix ne vaut pas le coup de détériorer notre corps.

Si vous êtes passées au bio/naturel, quelle méthode utilisez-vous ?

15 commentaires

  1. J'utilise la coupe menstruelle et je ne reviendrai pas en arrière. Pour la question que tu soulèves, moi je prends une bouteille d'eau avec moi quand j'ai mes règles et que je dois aller dans des toilettes publiques, je rince donc ma coupe avec cette eau de bouteille, ne me reste plus que les mains à me laver au lavabo.

    Je pense compléter avec des serviettes hygiéniques lavables mais uniquement parce que j'ai toujours la hantise d'avoir des fuites (ce qui ne m'arrive rarement et même pour ainsi dire seulement lorsque je place mal ma coupe) puisque pour le moment je pallie cette hantise avec des protections jetables...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, pas bête la bouteille d'eau... mais contraignant quand même pour ma part car je suis sûre que je pourrai l'oublier... Merci d'avoir partagé ton avis... vous êtes quand même toutes unanime sur la cup :)
      bises

      Supprimer
  2. Hey =)

    Un sujet très intéressant, je viens de découvrir le délire de l'éponge oO

    Perso, je n'ai presque plus de règles a cause de ma contraception ... Du coup, je me sens un peu loin de ses problèmes ^^

    Alors la cup! Je ne peux pas ... Je trouve ça crado au possible ! Un truc en silicone remplis de sang, a laver oO mais mais BEURK! Puis, comme tu dis, on ne sait rien de leur compo du coup, me foutre du silicone chelou là ou je pense ... Ha non!

    Je ne vois pas coté révolutionnaire ... Économique oui, mais même le confort ? Qu'on ne me dise pas que ce truc est confortable ... Je ne peux pas le croire.

    Je reste Pro' tampon et serviette a usage unique ... Oui, je ne sais pas écolo pour le coup, mais bon ^^

    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, merci :)
      Concernant la cup, les filles sont vraiment unanime... mais je n'ai pas d'avis puisque je n'ai encore pas essayé...
      Je reste pro'tampon également mais maintenant ce sont des BIO sans hésiter.
      Bises

      Supprimer
  3. Un article très complet mais par contre prudence avec les tampons et les éponges de mer au choc toxique même si c'est rare : http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/11228-Amputee-a-cause-d-un-tampon-hygienique. Quant à la coupe menstruelle, je ne sais pas quoi en penser à cet égard.
    Par ailleurs, si je peux me permettre, en ce qui concerne les éponges de mer, j'ai appris récemment qu'ils s'agissait d'animaux marins tués pour leur éponge, je pense que les vegan préfèreront le savoir.
    Enfin pour les protections bio, tu m'as convaincue, la prochaine fois, je me fournirai aussi chez Mademoiselle Bio, excellente suggestion, merci beaucoup, je n'avais pas fait attention non plus qu'ils en vendaient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, merci :)
      Oui comme je le dis dans l'article avec les tampons bio on a toujours le problème du choc toxique... Mais au moins on n'a pas de coton trempé dans du chlore :)

      Concernant les éponges je n'ai pas creusé le sujet plus loin car je ne suis absolument pas tentée ... mais s'il y a des utilisatrices je suis preneuse d'avis... mais je pense qu'il y en a très peu.

      Merci d'avoir posté ton avis. Bises et bon week-end

      Supprimer
    2. Malheureusement, le risque de choc toxique existe avec tous les tampons bio ou pas hélas. J'en utilise depuis des années mais plus du tout depuis peu, depuis que j'ai lu cet article, c'est tellement horrible cette histoire !

      Supprimer
    3. Oui... Les tampons bio n'évitent pas le syndrome du choc toxique... Et comme tu dis c'est horrible... Personnellement je connaissais pas le SCT mais désormais, je me dis, que si j'ai les symptômes, je penserai tout de suite à ca... Bises

      Supprimer
  4. J'utilise la cup depuis plusieurs années et... pas photo... aucun retour en arrière possible. Sauf quand je suis plus de 12h en dehors de chez moi (temps maximum autorisé pour la cup) Dans ce cas là tampon ou serviette bio. Car ça ne me viendrait pas à l'idée de la vider ailleurs que chez moi. Il me faut un évier à côté des toilettes aussi. Donc pas facile pour celle qui n'ont pas d'évier dans leurs toilettes. Mais sinon c'est tellement plus agréable à TOUS les points de vue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou, merci pour ton avis :)
      Et tu me rassures un petit peu en me disant que tu ne la vides pas à l'extérieur de chez toi :)
      On verra si j'essaye :)
      Bises et bon week-end

      Supprimer
  5. Bonsoir,
    moi aussi je suis passée à la cup il y a quelques mois, et j'en suis très satisfaite. Je ne te cache pas qu'il faut s'entraîner un peu pour la mettre de la façon la plus confortable possible, mais une fois le coup de main pris, elle se fait totalement oubliée, c'est super. Mon truc pour les lieux publics, c'est d'aller dans les toilettes handicapées (après eux bien sûr, on ne grille la place de personne, un peu de courtoisie ;) ) C'est plus spacieux, pas besoin de se contorsionner, et il y a un évier! confort et intimité, c'est parfait. Après, il faut savoir qu'à partir du moment où on insère un objet (tampon, éponge...) dans le vagin, le syndrome du choc toxique-dont tu parlais il y a quelques jours- est possible (même si ce risque est TRES TRES réduit avec la cup). J'envisage de me confectionner des serviettes lavables, mais pour l'instant, je trouve ma cup super!
    Bonnes investigations! Julia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir partagé ton expérience :)
      Je ne savais pas qu'on pouvait quand même avoir le SCT avec la cup... je pense que du moment qu'on se met quelque chose on a forcément le risque.
      Bises

      Supprimer
    2. oui, je crois que c'est ça...
      Bises
      Julia

      Supprimer
  6. J'ai justement entendu parler du flux instinctif récemment grâce à un vidéo sur youtube. C'est intéressant comme méthode même si cela demande du temps, je trouve que ça vaut le coup d'essayer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon courage si tu essayes :) pour le moment je ne suis pas prête mais pourquoi pas... J'ai vu que certains médecins ne préconisaient pas cette méthode... mais pourtant, je pense que c'est la solution la moins dangereuse... Bises

      Supprimer

© VENUS MAG • Theme by Maira G.